La petite fille aux perroquets
 

   
La petite fille aux perroquets
Troisième roman de la collection LES YEUX DE FLORENCE
Éditions Textes et Contextes, 2010
Nouvelle édition, 2011 :
ISBN : 978-2-923706-25-2 / 27$
 
Lire un extrait : cliquez ici

Dans ce troisième roman de la première trilogie de la collection LES YEUX DE FLORENCE, qui en comptera d'ailleurs plusieurs, l'agente Diane Dumesnil, mandatée par une section spéciale de la Gendarmerie Royale lors d.enlèvements d'enfants indigos ou de cristal, mène une enquête. D'autre part, de l'au-delà, une petite fille ayant vécu une mort cérébrale et le prélèvement de ses organes, veut éveiller les consciences au sort des enfants accidentés donneurs d'organes. Leurs destins seront-ils en lien?

À son époque bien lointaine, Socrate était persuadé d'avoir une vocation, celle d'être philosophe. Il disait être plus en mesure d'aider par l'invitation à prendre soin de l'intériorité que par une activité politique. C'est aussi la conviction de cette romancière unique en son genre, Lydia Renoir. Par son écriture, la profondeur de l'océan se confond à celle du firmament, la féerie s'unit à la philosophie, le roman se joint au conte.
 
Ce roman apporte un éclairage particulier sur les donneurs et les receveurs d'organes. Quel impact ont ces greffes sur leur vie ou leur mort? Il y a beaucoup à savoir sur le sujet. Vous serez étonnés, renversés.
 

Thèmes abordés dans ce livre
   
À découvrir dans ce roman
  • L'impact des prélèvements d'organes sur les donneurs et les receveurs d'organes : les conséquences sur leur vie ou sur leur mort;
  • Relocaliser la notion de conscience;
  • Spiritualiser les dons d'organes : dans le roman, l'infirmière Michèle et l'infirmière Yoshiko proposent des prières d'accompagnement pour les donneurs et les receveurs d'organes;
  • Les enfants et la paix dans le monde;
  • Les enfants indigos et les enfants de cristal;
  • Vendre un enfant à la naissance;
  • Le kidnapping des enfants : ici, une enquête est menée par une agente sensitive de la GRC, qui explore les rêves et les symboles;
  • Les enfants intérieurs barricadés;
  • Qui a été blessé blessera.
  • L'au-delà;
  • Les EMI (expériences de mort imminente).
   
  • Cas vécus de receveurs d'organes;
  • L'île aux Basques;
  • L.infirmière Yoshiko qui porte un lourd secret depuis plusieurs dizaines d'années;
  • Jeanne la Pivoine, femme-fleur;
  • L'histoire de Takara Teysuya, une couturière japonaise vendue à la naissance pour une poignée de yens, qui cherche inconsciemment sa mère au travers des odeurs de parfums;
  • Étienne Ora, ses reportages et ses projets de réalisation;
  • L'enfant-loupe;
  • Trois cents lys de Pâques qui ameutent le corrompu et le gangréneux;
  • La soirée inoubliable des tam-tam et des xylophones.
 
Description des personnages

 
Florence de Blois, l’héroïne de la collection, Florence de Blois
     
     « Je remercie Lydia Renoir d’avoir fait de moi l’héroïne de cette étonnante saga. Dans un désert de l’au-delà, j’ai découvert une enfant, prisonnière des lianes de la peur. Elle était ainsi paralysée et apeurée depuis le 23 décembre 1997. Je l’ai enveloppée de voiles roses et transportée dans la zone de convalescence des enfants victimes d’accidents ou de maladies. »


Par ordre alphabétique :

Ambulanciers
(les)
     « Dès que l’alerte est donnée, nous sommes de véritables pompiers! »

Diane Dumesnil
     « Je suis une détective sensitive, mandatée par une section spéciale de la Gendarmerie Royale du Canada lors d’enlèvements d’enfants indigos ou de cristal. Je mène une enquête. Je décode les symboles et les rêves.  

Édouard Valin
Le fils aîné de Florence. Il s’intéresse beaucoup à toutes les questions internationales. Il aime discuter avec Neil. Il suivait de près la carrière de sa mère. Il est très préoccupé par tout ce qui touche à la drogue et aux diverses dépendances. Il est massothérapeute.
     « Je n’ai pu résister au charme de Justina, à ses yeux à la Sophia Loren et surtout à son regard galiléen. »


Éloïse Valin
La petite-fille de Florence, une enfant-éponge, une enfant indigo d’une grande sensibilité qui a été initiée à l’art du dessin.
     « Si je suis victime d’enlèvement, je ferai comme le Petit Poucet, mais les miettes de pain seront au pays des couleurs. Ne tardez pas à les retrouver dans l’invisible! »


Emmanuel Valin
     « Je suis un des fils de Florence. J’élève des Dobermans. Je suis fort en télépathie. Si vous avez besoin d’aide, appelez-moi, on dit que dans le domaine des urgences, je suis un amalgame de Croix-Rouge et de 911. Je suis un Dragon de Feu. »

Étienne Ora
     « Je suis passé de photographe à cameraman pour CNN et j’aspire à devenir réalisateur de courts métrages et de films présentant la vision sous les apparences des êtres et des événements. »

Fumako
     « Je suis une amie d’Éloïse. Je suis l’enfant du Cheval de Feu. Je deviendrai à mon grand étonnement une enfant-loupe. »

Ghislain Cloutier
     « Je suis un ancien boxeur devenu garde du corps. J’ai été un enfant soldat. »

Jeanne la Pivoine
     « Je songe à m’enfuir à Rimouski, ma ville natale. Je veux quitter Montréal, cette ville où tout arrive. Mais, en bonne pivoine, je n’arrive pas à me déraciner. Je suis à quatre pattes dans mes songes, la nuit, sur la gigantesque tortue qui court dans tous les sens. »

Justina
     « Je cherche un sens à ma vie. Je veux lever le voile et voir sous les apparences. Mes yeux se dessillent. J’acquiers une vision galiléenne de la vie et des événements. Je suis maintenant en charge d’une boutique De Vincentis dans le Vieux-Montréal. La détective aura recours à moi lors de son enquête. Ouf! C’est une lourde responsabilité! »

Kinu Ashikaga

Conservatrice de musée à la retraite, elle vivait aux Baux, en Provence. Elle a travaillé durant trente ans au Musée National de Tokyo dont elle est devenue la conservatrice. Elle a vécu à Tokyo jusqu’à l’âge de cinquante-cinq ans, puis à New York et à Paris. C’était la « reine des musées », qui étaient pour elle des habitacles, des grottes, des labyrinthes où l’art faisait figure de monarchie.
     « On révèle dans cette histoire que dans la jeune vingtaine j’ai eu une enfant. Je n’en parle jamais car elle est morte à la naissance. Mais il semble que cela soit faux. Mes parents adoptifs auraient vendu mon bébé. Ils étaient respectivement la sœur de ma mère et le frère de mon père. »

   
Kotoko
     « Je suis un Cheval de Feu qui recherche son ancêtre Cheval de Feu. Je suis la mère de Fumako. »

Kristen Larsen

     « Je suis cette enfant victime d’une mort cérébrale, que Florence a trouvée enveloppée des  lianes de la peur. On a prélevé plusieurs de mes organes, ce qui m’a fortement traumatisée. Vous comprendrez pourquoi en lisant mon histoire. On m’a nommée Oumu-Rose et surnommée la petite fille aux perroquets. »

Homme-Picasso (l’)
L’Homme-Picasso est un homme-tableau dont le corps et le visage sont habillés de couleurs.   
     « Je suis un Surma qui peint son corps, comme le fait la nature quand elle décore certains animaux, fleurs ou insectes. Ma tribu sait depuis plusieurs générations qu’une femme-fleur au pays de la neige accueillera un jour sur son ventre l’homme qui parle à la lune.»


Jacques
    « Je suis le mari de Marie-Jocelyne. Je suis le gardien de l’île aux Basques. Je fais avec mon bateau la navette quelques fois par jour, pour transporter des visiteurs. »

Marie-Jocelyne

     « Je suis la cousine de Jeanne la Pivoine. Je vis à Rimouski mais, du mois de juin à la mi-octobre, je vis à L’île aux Basques. Je connais la nature sous toutes ses coutures. »

Michèle Grolier
     « Je suis une infirmière amie de Florence. J’ai été très secouée en salle de chirurgie il y a plusieurs années, lorsque des enfants morts cérébralement ayant reçu des relaxants musculaires mais aucune anesthésie, on  jeté leurs bras autour de mon cou. »

Neil Jasmin
Antiquaire maghrébin, de mère française et de père algérien. Sa mère était monégasque, son grand-père maternel joaillier. Son père, un grand humaniste, a travaillé comme médecin pour l’Organisation Mondiale de la Santé. Ses parents sont décédés lors d’une échauffourée en Algérie. Pour lui, Florence était une oeuvre d’art.
     « Je trouverai enfin une cause à défendre, celle des enfants accidentés donneurs d’organes. »


Ombre (l’)
     « Je porte un masque anti-virus. Ne touchez pas à mon disque dur! »

Pax et les cent Pacis
Ils ont claqué des bottes lors du Troisième Reich durant la Deuxième Guerre mondiale, mais ils regrettent d’avoir amené le pays en eaux aussi troubles.

Père de Fumako (le)
Il mesure la vitesse du vent. C’est son travail.
     « Je n’aime pas entendre pleurer. »


Takara Teysuya, dite Miyuki
     « Je suis l’oiseau des souffrances. Je vous invite à découvrir mon histoire. Vous comprendrez pourquoi, inconsciemment, je recherchais ma mère lorsque j’étais enfant, au travers des odeurs de parfums. »

Tomoko Pellerin
     « Je suis la petite-fille de Kinu. J’ai un arbre généalogique assez particulier. »

Véronique, la mère d’Éloïse.
     « La vérité se mange crue mais, malheureusement, beaucoup de gens sont du type sauce. »

Yaara
     « Je suis l’amie juive marocaine d’Éloïse. Je suis aussi une enfant-peintre. On dit de moi que je suis la spécialiste de la gamme des jaunes. »

Yoshiko Ashikaga-Pellerin
     « J’ai été infirmière au Japon et aussi aux Etats-Unis, à New York. J’ai été confrontée aux traumatismes crâniens et aux victimes d’EMI (expériences de mort imminente), ce qui a changé ma compréhension du sens de la vie et de la mort. Je n’oublierai jamais cette nuit du 15 novembre 1947 où j’étais cachée sous le lit de mes parents. »

William Valin

     « Je suis plutôt réservé. Je dépanne mon frère Édouard qui court à droite et à gauche. À l’occasion, ma femme et moi gardons ses enfants. »


Lire un extrait : cliquez ici

Vous avez accès à la définition des mots et expressions de l'auteure, sous l'onglet  Lexique 

 
 
© copyright Lydia Renoir
Site Web fabriqué avec l'outil de création de site web rvSitebuilder | Hébergement de site Web par DesMondes.com
Création de site d'entreprise par CreateurWebPro.com | Hébergement Web par DesMondes.com