Suicide sucré d'une poupée
 
 
Suicide sucré d'une poupée
Cinquième roman de la collection LES YEUX DE FLORENCE
Éditions Textes et Contextes, 2012
ISBN : 978-2-923706-37-5
 
Lire un extrait : cliquez ici

Jeanne Thibault, surnommée Jeanne la Pivoine, est victime, après une improvisation où elle incarnait une poupée, d’un ACV. On la transporte d’urgence dans une ambulance, vers le plus proche hôpital montréalais. L’infirmière Colette Leclerc est à son chevet, et deux de ses amies qui incarnaient respectivement un chien et une rose. Le portrait est on ne peut plus inhabituel, avec cette grande queue poilue qui  soulève poussières et bactéries, au désespoir de l’ambulancière. On aura tôt fait de constater que le caillot qu’on croyait logé quelque part dans son cerveau n’est pas de notre monde. Ce caillot appartient au monde des poupées. C’est un grelot de sanglots. Jeanne s’est retrouvée de l’autre côté du miroir, sans l’avoir traversé.    

Elle revendiquera une nouvelle identité et des souvenirs étonnants referont surface. Une tranche de vie tout à fait inconnue de ceux qui la côtoient et l’aiment ressurgira d’un passé occulté.
 
De l’âge de quatre à seize ans (de 1939 à 1951), elle a fréquenté la couturière du village de Sainte-Blandine-de-Rimouski, Cécil Pichereau, originaire de France qui, dans son grenier, avait un hôpital pour oursons et poupées. Comment saisir les dessous de cette histoire? Colette craint qu’on n’y voie qu’une psychose et qu’elle ne puisse rebrousser chemin vers la réalité. Elle veut la protéger.
 
Jeanne, avec sa candeur et l’amour sauvage qui l’habite, appartient-elle une espèce en voie d’extinction? Et Colette, qui prend prématurément sa retraite, sera-t-elle interpellée par des soins d’une autre nature qu’elle voudrait lui prodiguer?
 
Ce roman, le cinquième de la collection « Les yeux de Florence », nous fait découvrir les missions secrètes des peluches, poupées et oursons qui accompagnent les enfants des démunis et des présidents et… l’incroyable génocide des poupées de pluie.
 
Lydia Renoir... Un nouveau genre, un nouveau style.

 
 

Thèmes abordés dans ce livre
   
À découvrir dans ce roman
  • Amnésie et dédoublement de personnalité;
  • Les ambulanciers et les appels d'urgence;
  • Les chocs post-traumatiques;
  • Les suicides (visibles et invisibles);
  • La dépression "souriante";
  • Les trois types de réactions de l'humain devant un prédateur;
  • Les mains guérisseuses;
  • L'importance des larmes, de la nostalgie et de l'intériorisation;
  • Le sommeil paradoxal, la lucidité magnétique;
  • Les antidépresseurs et les antipsychotiques;
  • Les orphelins de guerre;
  • L'effet placebo;
  • Le génocide des enfants intérieurs;
  • Les Allemands à Paris, en 1940;
  • Le Québec et la Deuxième Guerre mondiale, en 1939;
  • La golden hour;
  • Le vaste monde des poupées et des oursons;
  • La guerre de 1914-18, en France;
  • Les rêves messagers;
  • Les hôpitaux psychiatriques;
  • Les viols de guerre;
  • La problématique des personnalités multiples;
  • Les mémoires akashiques;
  • Le chakra couronne;
  • La décorporation (OBE, overbody experience);
  • Les poupées africaines, japonaises, amérindiennes, inuites, les poupées dans les pays arabes, les ball-jointed dolls;
  • Les Phosphate Children;
  • Les Allemands et l'ile d'Anticosti;
  • Les Allemands en Gaspésie, en 1942;
  • Le Troisième Reich, à Paris.
   
  • Les poupées de pluie;
  • L'histoire de l'ambulancière Colette Leclerc;
  • Cécil Pichereau et l'hôpital des poupées et des oursons;
  • Jeanne la Pivoine, l'amnésie de coton et le grelot de sanglots;
  • Les maladies des poupées;
  • Les pensées-personnages;
  • Un trou énergétique entre les seins;
  • Le bunker de pain d'épices;
  • La trahison de Barbie;
  • Le remède de lumière;
  • Les missions des poupées et des oursons;
  • Le renfort des oursons au chevet des enfants, lors de la Première et de la Deuxième Guerres mondiales;
  • Les lilliputiens dégueulasses;
  • La couleur rose et ses multiples significations;
  • Lobsang Rampa et son thé au beurre;
  • Les pommes de terre bleues et leur histoire;
  • Les formes-pensées de destruction;
  • Les suicidés réfugiés dans l'au-delà;
  • La tortue de cristal;
  • Le suicide sucré;
  • Les dix poumons inconnus de la terre;
  • L'ambulance, un habitacle particulier;
  • Les dauphins et les licornes translucides;
  • Le pont invisible;
  • Les squatters du bas-astral;
  • Les poupées de vent;
  • Les poupées de glace;
  • Les poupées de lumière;
  • Les poupées de destruction;
  • L'oeil de fée.
 
Description des personnages
 

Par ordre alphabétique :


Beatriz Horta
Une patiente de l'Hôpital Fleury, originaire de Colombie.

Busara Akida
Originaire du Congo, elle immigra au Québec en 1999. Lors de la thérapie des voiles et des cocons, elle incarnait la Reine de la Peur.

Cécil Pichereau, dite Madame C-C ou Madame Chocolat
Une couturière qui, à Sainte-Blandine-de-Rimouski, mettra sur pied dans son grenier, de 1939 à 1951, un hôpital pour poupées et oursons. C'est une guérisseuse de guerre qui a à coeur le bien-être des orphelins de guerre. Elle a pris Jeanne sous son aile alors qu'elle n'avait que quatre ans. Elle lui a fait découvrir le monde des jouets à deux pattes, les pensées-personnages, dont les inoubliables poupées de pluie et les saveurs fraise-vanille-chocolat. Cécil Pichereau est la Fifi Brindacier de Sainte-Blandine.

Chauffeurs de taxi

Chérine Yamani
C’est la fille de Neil, l’ex-conjoint de Florence, ayant ressurgi de son passé. Elle est gynécologue et a décidé d’aider à faire connaître l’œuvre de Florence de Blois.

Colette Leclerc

Une ambulancière qui en a vu de toutes les couleurs et de toutes les noirceurs  durant ses treize années de service. Elle prend prématurément sa retraite, son corps étant devenu un véritable musée de douleurs. Elle est confrontée, dans l'ambulance, au sommeil paradoxal de Jeanne et au grelot de sanglots retrouvé dans les artères de chiffon de sa nouvelle identité : la poupée Amivie. Cette ambulancière aux yeux de biche a rencontré Florence lors de son premier appel de service, alors qu'elle fut confrontée à la mort subite du nourrisson.

Denise Marien
Cette femme a embaumé des morts pendant vingt ans. Pour elle, la vie a longtemps été statique. Pour survivre, elle s'automutilait. Lors de la thérapie des voiles et des cocons, son personnage était la Ballerine.

Diane Dumesnil
Détective de la GRC ayant été chargée d'enquête lors du kidnapping d'Éloïse.

Éloïse Valin
C’est la petite-fille de Florence de Blois. Elle est très attachée à Jeanne la Pivoine et tentera de la ramener de ce côté-ci du miroir, après qu'elle l'eut traversé lors de son suicide sucré.

Étienne Ora
Un photographe devenu réalisateur de films.

Édouard Valin

Il est massothérapeute. C'est le fils aîné de Florence.

Florence de Blois
Une psychologue pour enfants devenue par la force des choses une psychologue pour enfants intérieurs. C'est l'héroïne de la collection LES YEUX DE FLORENCE, qui a semé sur son passage de multiples notions incitant à l'éveil des consciences endormies. Elle y arrive de façon tout à fait inhabituelle et on y fait référence dans ce cinquième roman.

Françoise Charbonneau
Préposée aux bénéficiaires pendant plusieurs années à l'Hôpital Sainte-Justine. Cette femme ne fit aucun rêve durant trente ans. Lors de l'improvisation de la thérapie des voiles et des cocons, elle a choisi la Roche comme personnage.

Hélène Magnan
Une armurière, devenue pour les besoins de la thérapie des voiles et des cocons, le personnage de la Rose. Elle a un instinct de tragédienne et a mis jadis, avec beaucoup de courage, son enfant intérieur au monde, dans une serre poétique, avec l'aide de la psychologue Florence de Blois qui, grâce à des dons particuliers, voit ce que d'autres ne voient pas.

Jeanne Thibault, dite Jeanne la Pivoine
Elle originaire de Sainte-Blandine-de-Rimouski, au Québec. C’est une femme de ménage et femme à tout faire. Elle est en choc post-traumatique après avoir été menacée de mort par un ex-soldat armé d'une mitraillette. Devant lui, sa bouche semblait s'être paralysée et elle avait perdu toute notion d'espace et de temps. Elle se retrouve dans une ambulance où commence alors l'incroyable saga du Suicide sucré d'une poupée.

Justina Ambrosi
Ancienne secrétaire des jumelles de Vincentis, elle vit une belle relation amoureuse avec le fils aîné de Florence, Édouard Valin. Ses rencontres passées avec Florence, ses souffrances et son désir d’aider ont favorisé le développement chez elle de facultés de perception particulières.

Liette Comeau
La conservatrice d'un musée amérindien, devenue, lors de la thérapie des voiles et des cocons, le Chien. Pour elle, "les dolls", y'a rien de mieux. Elles n'ont pas de malice et de fripouilleries. Elles ne sont pas morveuses et trompeuses. Elles sont fragiles comme une fleur sur le point d'éclore. Elle connaît bien le monde des poupées. Pour aider Jeanne, aux prises avec son caillot de chiffon, elle tentera le tout pour le tout et pratiquera la zoothérapie sur deux pattes.

Lily de Blois
La sœur de Florence. Elle collectionne les cristaux et les pierres semi-précieuses. Elle enseigne le yoga. À la demande expresse de Florence, elle a été l'animatrice de la thérapie des voiles et des cocons.

Mélodie Schmidt

Dans son enfance, elle a été une petite reine de beauté. Elle a participé à de nombreux concours, incitée par sa mère, une ancienne miss France. Elle a été un « papillon de plastique » aux tendances suicidaires. Dans la thérapie des voiles et des cocons, elle représentait la Beauté plastique.

Neil Jasmin
Antiquaire et collectionneur d'oeuvres d'arts. C'est l'ex-conjoint de Florence.

Paule de Blois
C’est la mère de Florence et de Lily. Sa vie, c’est le chant. Elle a quatre-vingt-un ans et, qu’à cela ne tienne, elle a décidé de participer à la thérapie artistique des voiles et des cocons. Lors de cette thérapie, elle incarnait la Musique. 

Sophear Nath

Une Cambodgienne qui a vécu sous le joug des Khmers rouges de l’âge de quatre ans à l’âge de dix-huit ans. Pour Florence, elle constitue un bel exemple de résilience.

Sylvie-Touria Yamani
La mère de Chérine et la nouvelle conjointe de Neil Jasmin. C’est une violoniste qui sait s'enivrer de musique, s'y réfugier et en envelopper les coeurs disloqués. Elle est née en Suisse, mais à dix-huit ans, elle a quitté ce pays pour l'Arabie Saoudite, sa famille étant très lourde à porter.

Yoshiko Ashikaga-Pellerin
Elle est originaire du Japon mais vit depuis de nombreuses années à Kamouraska, ayant épousé un sculpteur de la région. Elle a travaillé pendant plusieurs années comme infirmière en psychiatrie et tentera de venir en aide à Jeanne avec la notion du Hoshi, le pont, et de la forêt du bois brûlé..

 

Lire un extrait : cliquez ici

Vous avez accès à la définition des mots et expressions de l'auteure, sous l'onglet  Lexique 

 
 
© copyright Lydia Renoir
Site Web fabriqué avec l'outil de création de site web rvSitebuilder | Hébergement de site Web par DesMondes.com
Création de site d'entreprise par CreateurWebPro.com | Hébergement Web par DesMondes.com