"Suicide sucré d'une poupée", 5e roman de la collection Les yeux de Florence - Infolettre


  
 


Juin 2012

 
Chères lectrices, chers lecteurs,

J'ai terminé la rédaction de mon cinquième roman,
Suicide sucré d''une poupée. J'aime surfer sur les vagues de la vie qui tendent les fils du destin. Mon âme est ouverte aux rendez-vous de l'écriture et ceux-ci se manifestent dans un agenda particulier et fort secret. Mais les secrets ne peuvent résister au fait de se livrer. Ils ressurgissent et nous étonnent au point où, les larmes aux yeux, nous ne pouvons faire autrement que de remercier.

 
Sylvie Lamarre, gagnante du concours "Devenez un personnage, 2011-2012"
 
J'ai parlé dernièrement avec la gagnante du concours "Devenez un personnage, 2011-2012", Sylvie Lamarre, qui a été une des premières ambulancières au Québec. Elle est, dans ce cinquième roman, la racine de Colette Leclerc également ambulancière. Sylvie m'a fait part d'expériences qui l'avaient beaucoup secouée lorsqu'elle était en fonction, ce qui est révélé dans ce roman. De mon côté, lors de mes moments d'écriture, j'ai suivi la route subtile menant à sa bulle et j'ai fait des découvertes dont elle ne m'avait pas parlé, au sujet entre autres de ses mains guérisseuses, un don qu'elle réprime depuis des années, à cause d'événements traumatisants vécus il y a plusieurs siècles déjà, en lien avec cette faculté soignante hors du commun. On peut ne pas y croire, mais, grâce à l'autohypnose guidée par une médium avec le plus grand respect, elle a pu avoir accès à ce moment de vie profondément bouleversant, et son chien qui l'accompagne dans cette vie-ci était auprès d'elle. Quant à moi, j’ai été en contact, par le biais des vibrations de sa bulle, semble-t-il, avec une autre de ses vies, et j'ai recueilli pour elle des réponses assez étonnantes, ce que vous pourrez également découvrir dans le roman, Suicide sucré d'une poupée.

 
Cécil Pichereau et son hôpital pour poupées et oursons
          
Quant à Cécil Pichereau, qui a tenu un hôpital pour poupées et oursons à Sainte-Blandine-de-Rimouski entre 1939 et 1951, nous ferons avec elle et d'autres personnages, le plus merveilleux des voyages, afin de connaître les missions des poupées et des oursons au coeur même des civilisations. Ce personnage a pour racine Cécil Pichereau, originaire de France, qui d'ailleurs fut couturière comme le personnage du roman.

 
* * *
 
Je décode de plus en plus le langage des vibrations.
Il y a le morse, le braille, le langage des signes,
mais le langage codé de ce qui vibre dans le silence révélé de l'intimité des couches de l'aura,
mon âme le connaît, mon esprit le palpe au-delà des mots.
Chaque expérience d'écriture a un effet magnétique
sur ce qui en constituera la trame et l'essence subtile.
Je remercie pour ces cadeaux hors du commun.
 
                                                                                                                                                                           L.R.
      

À bientôt et au plaisir de vous lire!
J'apprécie quand vous répondez à mon infolettre.
 
Lydia Renoir
 
 
* * *
 
 

Le lancement du cinquième roman de Lydia Renoir,
Suicide sucré d''une poupée, aura lieu le 2 octobre 2012, au Lionceau, rue Ontario, à Montréal, à compter de 17h00.
 
Pour plus de détails : cliquez  ici
 
Pour adhérer à la page Facebook de Lydia Renoir, romancière : cliquez sur j'aime  
 
 

 * * *
 

N’hésitez pas à communiquer avec Lydia, en tout temps : info@lydiarenoir.com


* * *
 

Inscrivez-vous  à l'Infolettre de Lydia Renoir pour la recevoir directement dans votre boîte de réception, avec nouvelles fraîches des événements et illustrations.


 
 
 
 

 
 
 
© copyright Lydia Renoir
Site Web fabriqué avec l'outil de création de site web rvSitebuilder | Hébergement de site Web par DesMondes.com
Création de site d'entreprise par CreateurWebPro.com | Hébergement Web par DesMondes.com