CONCOURS « devenez un personnage »

  Devenez un personnage de l'un des prochains romans de Lydia Renoir.


   Lydia Renoir, l'auteure de la suite romanesque LES YEUX DE FLORENCE, invite les lecteurs de romans à participer à un concours unique en son genre, qui pourrait leur permettre de devenir un personnage de l'un des romans de cette collection.

Premier roman : Les couleurs de l'ombre
Deuxième roman : La muraille de glace
Troisième roman : La petite fille aux perroquets
Quatrième roman : La tortue de cristal
Cinquième roman : Suicide sucré d'une poupée

Comment participer au concours :

1. Exprimez en quinze lignes pourquoi vous aimez les romans ou un roman en particulier de la collection LES YEUX DE FLORENCE;

2. Décrivez en une page la personne que vous êtes et pourquoi vous aimeriez être un personnage de cette saga;

3. Indiquez cinq caractéristiques de votre « personnage » par rapport à son attitude dans la vie, son lien avec un ou des personnages du roman, son passé, ses questions philosophiques, ses caractéristiques physiques, ses aspirations, etc

4. Indiquez si vous désirez, advenant le cas où vous gagneriez ce concours, intégrer cette saga sous votre propre nom ou sous un nom d'emprunt.

Il est important de noter que si vous êtes choisi(e), vous constituerez la racine d'un personnage et que son chemin de vie, dans le roman, sera tracé par l'auteure et le pays de l'inspiration.

Le nom du gagnant ou de la gagnante ayant inspiré un personnage sera mentionné dans le quatrième roman de la collection LES YEUX DE FLORENCE.

Veuillez faire parvenir votre candidature par courriel, à l'adresse suivante :
info@lydiarenoir.com

ou par la poste, à l'adresse suivante :
Concours « Devenez un personnage »
a/s Madame Lydia Renoir

1274 rue Jean-Talon Est, Bureau 200
Montréal, (Québec)
H2R 1W3

Ce concours prend fin le 15 décembre de chaque année.


 
Complet pour 2011-2012.
L'heureuse gagnante est Sylvie Lamarre, de la rive sud de Montréal,
qui a été ambulancière pendant 13 ans.
Que vivra-t-elle, en compagnie de Jeanne la Pivoine?
Suivez-la dans Suicide sucré d'une poupée, une histoire qui vous intriguera fortement,
faisant suite à La tortue de cristal.
 

 
Hélène Myre
Gagnante du concours 2010-2011
 
Attention, grand cœur à la dérive!

Hélène Myre voguait depuis de nombreuses années dans la psychanalyse radicale, ce qui l’a certes aidée. Mais elle avait un urgent besoin d’entrer dans le monde de la visualisation, tout particulièrement dans une serre poétique où l’héroïne de la collection, Florence de Blois, psychologue, l’accueille, dans ce roman de
La tortue de cristal .

Elle se transforme alors en une sorte de plante humaine. La thérapie des voiles et des cocons, absolument unique en son genre, et les images conteuses l’aideront à révéler le noyau dur du fruit défendu qu’elle aspire tant à déguster, celui de sa personnalité. Son enfant intérieur viendra au monde. Florence l’annoncera elle-même à son conjoint perplexe, sur un ton de lectrice de nouvelles : « Aujourd’hui, dans une serre poétique de la psychologue Florence de Blois, une enfant intérieure est venue au monde devant la magnifique toile de Sandro Botticelli, Le printemps. Vénus fut sa mère porteuse, l’utérus était parfumé. La mère et l’enfant se portent bien. Aujourd’hui, dans cette même serre, fut expliqué l’art de naviguer dans les torrents, à un escargot momifié dans un cercueil de verre. Le cercueil fut ouvert, tant et si bien que du fond de ses plaies existentielles, des parasites furent extirpés (…). »

Hélène dit : « En ce moment, je nais devant vous. Je nais dans le parfum et la forêt des fruits d’or. Je viens d’ouvrir le cercueil translucide d’où je regardais le monde, figée, momifiée. Ce n’était pas une véritable protection, mais j’avais peur, alors je me suis recroquevillée. J’étais un escargot dans un cercueil translucide. J’avais peur qu’on crie, qu’on beugle, qu’on s’égosille. Je craignais d’être de nouveau abandonnée, bouleversée, délaissée. À l’intérieur de cette boîte de verre, on ne pouvait plus vraiment m’atteindre. Mais l’inverse était aussi vrai. Le chemin menant vers la vie, je pouvais difficilement le parcourir. »

Libérée de l’instinct suicidaire et d’un deuil accablant en lisant le deuxième roman de la collection, La muraille de glace, elle laisse un message à Lydia Renoir. Après quoi, elle lit les premier et troisième romans de la collection, Les couleurs de l’ombre et La petite fille aux perroquets. Son monde est bouleversé. Elle écrit à Lydia Renoir et veut devenir un personnage pour retrouver son enfant intérieur.

La naissance était pressentie et se déroulera sous vos yeux dans ce roman de La tortue de cristal où le personnage d’Hélène Magnan ira à la rencontre de ses onze sœurs d’âme.
 
Bravo à Hélène Myre, devenue Hélène Magnan !
 
    "Chère Lydia,
    Votre personnage Florence, l’héroïne de la collection, a cette capacité de rentrer en communication avec mon enfant intérieur et de me guérir des plus profondes blessures que j’ai subies depuis ma naissance. Florence a composé un très beau concerto pour violon dans le monde de l’invisible. Ce concerto brille pour moi comme un soleil levant. Merci pour ce beau cadeau de la vie de l’âme et de l’enfant intérieur."


Hélène Myre
Votre personnage de Hélène Magnan
   dans La tortue de cristal
 Effectivement, non seulement le personnage est touchant, mais Hélène Myre elle-même.



Hélène Myre, gagnante du concours « devenez un personnage 2010-2011 »
lors du lancement de La tortue de cristal, le 5 octobre 2011.

Hélène Myre est devenue, dans ce quatrième roman de Lydia Renoir,
Hélène Magnan, un personnage coloré, d'une sincérité désarmante.




Claudette Nadeau
Gagnante du concours 2009-2010
 
La gagnante du concours 2009-2010, Claudette Nadeau, avait toujours souhaité discuter avec un auteur, du cours d’une histoire ou du caractère des personnages. À 69 ans, elle a réalisé son rêve. Elle a traversé la frontière de papier pour devenir ce personnage japonais si attachant qu’est l’infirmière Yoshiko dans La petite fille aux perroquets de Lydia Renoir.

Dans le document très étoffé qu’elle fit parvenir pour participer au concours, elle écrivait, entre autres : « Qui suis-je? Il n’est pas facile de se décrire et de se juger. Je crois que je ressemble à ce qui suit : une personne ordinaire avec un imaginaire extraordinaire passé, présent et futur, qui habite le pays des nomades où poussent des fleurs de lotus. Je suis, pour emprunter vos mots, « une éponge avertie » avec des capteurs satellites et radios détecteurs, ouverts aux besoins des autres, au bon moment et au bon endroit. Professionnelle de la santé, retraitée, recyclée en informatique, passionnée de recherche des écritures anciennes et de généalogie.

« Mon désir de participer au concours que vous avez lancé il y a quelque temps, m’intrigue. Mes neurones se posent des questions sur le déroulement futur des personnages. J’ai pensé attendre la lecture de votre deuxième roman pour vous faire parvenir ma perception d’un nouveau personnage à travers ce concours. Mais je ne sais pas pourquoi, je vous l’envoie maintenant.

« L’univers visionnaire de Florence, son âme couleur cristal, m’ont aidée à comprendre une chose : le don naturel des créateurs artistiques au service des autres. Vous faites partie de cette race de talents innés. »




Claudette Nadeau, gagnante du concours « devenez un personnage 2009-2010 » et Lydia Renoir,
lors du lancement de La petite fille aux perroquets, le 29 septembre 2010.

Claudette Nadeau est devenue, dans ce troisième roman de Lydia Renoir,
Yoshiko Ashikaga-Pellerin, un personnage très attachant.

 
 
 
© copyright Lydia Renoir
Site Web fabriqué avec l'outil de création de site web rvSitebuilder | Hébergement de site Web par DesMondes.com
Création de site d'entreprise par CreateurWebPro.com | Hébergement Web par DesMondes.com